Quelques formes d'assurances

Aujourd’hui, l’un des termes des plus fréquents dans la vie d’adulte est le terme « assurance ». L'assurance est un contrat de remboursement. Par exemple, elle rembourse les pertes dues à des périls spécifiques, tels que le feu, les ouragans et les tremblements de terre. Cependant, il existe plusieurs types de polices d’assurance.

L’assurance maladie

Les éléments pris en charge sont les frais d’hospitalisation et de consultation. Pour la peine, visitez ici. Certaines assurances couvrent aussi les médicaments. Les polices les plus utiles, fournies par de nombreux employeurs, sont celles qui couvrent 100 % des frais d'hospitalisation et 80 % des frais de médicaments et de services médicaux.

En général, la police comporte une franchise ; l'assureur n'effectue aucun paiement tant que le montant de la franchise n'a pas été atteint. Il y a 20 ans, la franchise pouvait correspondre aux premiers 100 ou 250 $ de frais ; aujourd'hui, elle est souvent beaucoup plus élevée.

L’assurance invalidité

Une police d'assurance invalidité verse un certain pourcentage du salaire de l'employé chaque semaine ou chaque mois si l'employé devient incapable de travailler en raison d'une maladie ou d'un accident.

Les primes sont moins élevées pour les polices prévoyant des périodes d'attente plus longues avant que les paiements ne soient effectués. Une police qui commence à payer un travailleur invalide dans les trente jours peut coûter deux fois plus cher qu'une police qui diffère le paiement pendant six mois.

L'assurance habitation

Une police d'assurance habitation couvre les dommages ou les pertes dus au feu, au vol et à d'autres risques désignés. Aucune police ne couvre systématiquement tous les périls. Le propriétaire doit évaluer ses besoins en tenant compte des risques probables dans sa région (tremblement de terre, grêle, inondation, etc.).

Lire   Société CHERITEL TREGOR LEGUMES : parlons-en

Les polices d'assurance habitation prévoient une couverture réduite si la propriété n'est pas assurée pour au moins 80 % de ses coûts de remplacement. En période d'inflation, cette exigence signifie que le propriétaire doit ajuster les limites de la police à la hausse chaque année ou acheter un avenant qui s'ajuste automatiquement à l'inflation.

Somme toute, à chaque type de problème courant correspond une police d’assurance donnée.