Les paradis fiscaux : l’essentiel qu’il faut savoir

Dans certains pays, les impôts sont très bas, voire même inexistants. Ce qui incite certaines personnes à commettre l’évasion fiscale. Or, cela représente un risque grave pour la Finance publique, surtout au niveau de la recette fiscale. Mais en quoi ça consiste ? Vous êtes invité à le découvrir.

Qu'est-ce qu’un paradis fiscal ?

Dans le monde des affaires, vous êtes obligé de verser une certaine somme d’argent, parfois colossale, à l’État à titre d’Impôt. Visitez le site Lemennicier pour en savoir plus. En gros, il s’agit d’un État ou d’un territoire qui n’apporte pas une grande importance aux impôts. Ainsi, ils permettent aux personnes, physique ou morale, d’éliminer progressivement le montant de l’impôt qu’ils doivent dans leur véritable pays d’origine. Dans ces pays, le taux d’imposition est quasiment nul, et la transparence n’y est pas au rendez-vous. En plus, leur législation assure la protection de l’identité des réels propriétaires des entreprises ou des actifs.

Quels sont les principaux paradis fiscaux ?

Les paradis fiscaux ne sont pas des pays riches. En effet, la majorité est des pays du tiers monde. L’Europe a établi à cet effet une liste noire, comportant 12 pays. Entres autres, il y a les Îles Vierge américain, le Tobago et Trinidad, les Seychelles, le Panama, les Fidji, Guam, les Samoa et les Samoa américaines. Certains de ces Pays sont considérés comme les pires. Il s’agit des Bermudes, les îles Caïmans, le Pays bas et la Suisse. Il y en a même qui sont sur le territoire britannique, ce sont les îles vierges britannique. En somme, les paradis fiscaux sont dangereux pour l’économie du pays. Il importe de lutter contre cela.