Dépression : quels sont les principaux symptômes ?

Du point de vue médical, la dépression représente à elle seule une maladie à part entière. Cependant, elle est difficile à reconnaître à cause de la complexité de ses symptômes. Les symptômes de ces pathologies sont très variés et doivent être maîtrisés pour une prise en charge rapide. C’est dans cette optique que s’inscrit cet article en vous donnant les principaux symptômes de la dépression.

La perte d’énergie et le trouble du sommeil

La dépression est une maladie qui s’accompagne généralement d’une perte d’élan vital associé à un manque d’énergie et à une fatigue immense. Pour vous projeter dans les manifestations réelles d’une dépression, cliquez ici. En effet, cette perte de l’élan vital accompagnée de fatigue intense et de manque d’énergie entraine une difficulté lors de l’accomplissement des gestes anodins. Ce phénomène appelé « la tâche impossible » se manifeste lorsque le patient ne se sent plus en mesure d’accomplir des tâches qui auparavant s’exécutaient sans contrainte. Il s’agit par exemple des tâches comme faire son lit, aller acheter son pain, etc.

Chez certaines personnes, dormir est le principal choix pour échapper à cette dépression. Elles sont toujours fatiguées même avec 10 heures de sommeil par jour. Pour d’autres, c’est tout le contraire avec des nuits courtes, des réveils nocturnes, des couchers tardifs, etc. Le sommeil est donc peu profond et ne permet pas au sujet de bien se reposer.

Le trouble de la sexualité

La dépression affecte aussi la sexualité des personnes victimes. En effet, pendant les périodes de dépression, la sexualité est négligée non pas volontairement, mais en conséquence à l’état dans lequel se trouve le dépressif. Il ne prend plus aucun plaisir à faire l’amour avec sa partenaire et perd généralement l’envie.

Lire   Ce qu’il faut savoir de Lyon pour passer un bon week-end

La dépression diminue considérablement la libido et le désir sexuel pour son partenaire devient presque inexistant. L’acte sexuel devient alors douloureux. Et cela se ressent plus chez la femme, car la baisse de la libido entraine une sécheresse vaginale.